CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  GossipGirl.com  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 oh sister I will help you out.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Alec Jenkins

avatar

× RAGOTS : 33
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : ben barnes
× CREDITS : crick, tumblr
× PSEUDO : raphaelle

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: oh sister I will help you out.   Dim 22 Mar - 12:21


oh sister I will help you out
LIV & ALEC
hey sister, do you still believe in love, I wonder ?
------------{★}-------------

Si New-York était réputée pour être une ville qui ne dormait jamais, Alec aurait bien volontiers dérogé à cette règle pour rejoindre son matelas, s'enrouler sous sa couette et se perdre dans ses songes jusqu'à entendre la sonnerie de son réveil le tirer de son sommeil. Il en manquait sûrement et le mal de crâne qui ne cessait de prendre de l'ampleur en était certainement un des meilleur rappels. Le jeune homme passa une main sur son visage, sur ses paupières qu'il ferma l'espace d'une seconde, et jeta ensuite un regard oscillant entre l'énervement et la volonté à son écran d'ordinateur, seule lumière encore présente dans le grand appartement. Que disait son père déjà, que leur avait-il répété encore et encore jusqu'à ce qu'ils aient été capable de le murmurer dans leur sommeil ? Qu'il fallait faire preuve de volonté, s'acharner comme un soldat en pleine guerre pour construire son empire. Au moins, sa maxime lui avait-elle réussie quand, quelques années auparavant, le père Jenkins avait été nommé vice-président. Convoitait-il un jour le poste de président des états-unis ? Même ses enfants n'auraient su le dire et pourtant, cette soif d'avancer toujours plus loin, cette appétit pour le monde et les jeux politiques avait été transmise à ses fils. Pour lui, ils n'avaient jamais pu se contenter de l'à peu près, ni même du correct. Il fallait l'excellence et c'était une des raisons qui poussait Alec Jenkins à rester assis à son bureau, s'abimant les yeux sur ses papiers, sur son écran d'ordinateur, pour finir ce diagramme à présenter à l'équipe qui entourait le maire demain matin. Une pause, pourtant, ne lui ferait sûrement pas de mal. Se levant, il s'approcha de sa stéréo pour remplir le silence de l'appartement d'une musique calme, revint attraper son paquet de cigarettes à son bureau, et entrouvrit la fenêtre de son salon. Il s'assit sur le rebord, coinça sa clope entre ses lèvres, et inspira la première bouffée. De là, il pouvait observer New York et ses buildings qui n'en finissait pas dans leur quête de toucher le ciel. En baissant les yeux, il arrivait à distinguer les voitures qui filaient sur l'asphalte, mais pas les piétons. S'il en avait été capable, peut-être aurait-il pu distinguer la silhouette de sa sœur cadette, Liv, qui se dirigeait vers son appartement. Ce n'est que quelques minutes plus tard qu'on le tira de ses rêveries, de son break qui n'aurait dû durer qu'une petite dizaine de minutes. On sonnait à sa porte. Qui pouvait se présenter chez lui à cette heure là, au milieu de la nuit ? Il fronça les sourcils, écrasa sa clope à moitié consumée dans un cendrier, et avança d'un pas leste jusqu'à sa porte d'entrée. Sans un regard au préalable au judas, il ouvrit, découvrit les traits inquiets de sa sœur. Son sourire amer disparut presque aussi rapidement et pour une fois, il ne l'accueillit par d'une pique, d'un de ses éternels sarcasme. Quelque chose clochait dans l'ensemble. Liv ne portait ni sourire, ni mine renfrognée, prête à l'attaque. Quelque chose chez elle lui soufflait que quelque chose se tramait. « que me vaut le plaisir ? » lança-t-il quand même, par habitude. Il se décala pour la laisser entrer, fermant la porte derrière elle et la détailla d'un œil surpris en attendant qu'elle parle enfin.

_________________
of love and war. it seems to me there's so much more to the world than the average eye is allowed to see. I believe, if you look hard, there are more wonders in this universe than you could ever have dreamt of.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liv Jenkins

avatar

× RAGOTS : 95
× INSCRIPTION LE : 19/03/2015
× AVATAR : alycia debnam-carey
× CREDITS : shee-it <3
× PSEUDO : spf

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: oh sister I will help you out.   Dim 22 Mar - 14:55


   Liv & Alec
stop treating me like a stranger
   ----------------{♪♪♪}---------------
Liv avait travaillé une bonne partie de la soirée à la bibliothèque. Elle avait un devoir à rendre pour le lendemain sur son expérience en tant que visiteuse de prison. Jusque là, cela avait été extrêmement enrichissant et cela lui avait fait porter un regard différent sur les personnes placées derrière les barreaux. Avec certains des prisonniers, elle avait créé des liens d'amitié sincères. Elle prenait plaisir à offrir quelques heures de son temps à des gens qui s'étaient, pour la plupart d'entre eux, échappé du droit chemin pendant quelques courtes secondes. Plus que jamais, elle comprenait que la vie pouvait basculer du jour au lendemain. Pire. D'une seconde à l'autre. Lorsqu'elle rentra à son appartement, épuisée par sa soirée rédaction, elle s'affala sur le canapé et alluma la télévision. Elle allait sans doute s'endormir d'ici peu et elle s'en moquait. Elle n'avait même pas la force de se glisser jusqu'à la salle de bain. Alors oui, elle s'endormit profondément, exténuée. Quelques minutes plus tard pourtant, elle sentit quelque chose de froid lui caresser la joue. Une main glacée, sans doute, car elle sentait les doigts courir sur sa peau. Elle se réveilla en sursaut et tomba sur le sourire d'un homme qu'elle avait rencontré plusieurs fois. Mais dans un tout autre contexte. Paul était l'un des prisonniers qu'elle avait visité pendant de longs mois. Elle avait cependant cessé de lui rendre visite lorsque ce dernier s'était mis à lui écrire des lettres d'amour enflammées. Elle ne voulait prendre aucun risque. Alors, en le voyant face à elle, elle paniqua. « Qu'est-ce que tu fais là, Paul ? » bredouilla-t-elle tandis que le corps puissant de l'homme était penché au dessus du sien. Il sourit un peu plus encore et passa sa main glacée dans les cheveux de Liv. « Plus rien ne nous empêche d'être ensemble, maintenant. » Lorsque son autre main vint se perdre sur sa taille, Liv comprit que c'était le moment d'agir. Elle attrapa la lampe la plus proche et frappa d'un coup sec sur le crâne de Paul. Sans réfléchir. Un acte impulsif. L'assommant sur le coup, elle ne resta pas plus longtemps dans la pièce, abandonnant l'homme et l'appartement, oubliant sa veste au passage. Elle courut dans les rues de l'Upper East Side, cherchant quoi faire. Gelée jusqu'au bout des orteils, elle constata qu'elle n'avait pas son téléphone portable sur elle. Elle aurait pu appeler Tobias, sinon, il serait sans doute venue la chercher dès que possible. Une seule solution se présentait à elle. Se rendre chez Alec qui résidait dans la rue suivante. Elle espérait que pour une fois, il serait capable de ranger ses habituelles piques désagréables. « que me vaut le plaisir ? » demanda-t-il tandis qu'elle venait de sonner chez lui. Il lui laissa la place pour passer et elle ne se fit pas prier. Elle attrapa même au passage l'un des gilets de son frère qui traînait sur le dossier d'une chaise et s'emmitoufla à l'intérieur sous le regard inquisiteur de son grand frère. La mine désespérée et blanche comme la mort, Liv lança des grands yeux de chiot abandonné. « Je crois que j'ai fait une connerie. » avoua-t-elle simplement. Elle espérait ne pas avoir porté un coup fatal à Paul. Elle espérait que jamais, ô grand jamais, elle n'aurait à demander à Alec de cacher un corps pour elle. « J'ai besoin de toi, là. » Plus que jamais, elle avait besoin de son aide, peut-être même d'un peu de tendresse fraternelle. Elle n'était pas certaine d'avoir frappé à la bonne porte, malheureusement. Plantant ses yeux bleus dans les yeux noirs de son frère, elle soupira longuement, son regard baigné de larmes.

_________________
les hautes lumières
shades of wine, love keeps dancing through my mind, no I can't escape this time all because of you, yesterday, love was just a word to say, overnight a holiday, all because of you (c) françoise hardy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alec Jenkins

avatar

× RAGOTS : 33
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : ben barnes
× CREDITS : crick, tumblr
× PSEUDO : raphaelle

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: oh sister I will help you out.   Dim 22 Mar - 16:40


oh sister I will help you out
LIV & ALEC
hey sister, do you still believe in love, I wonder ?
------------{★}-------------


Ses yeux suivirent la silhouette de sa jeune sœur qui entrait dans l'appartement, couvrant ses épaules d'un de ses gilets. C'est à ce moment là qu'il se rendit compte qu'elle ne portait ni manteau, ni sac à main, que ses cheveux semblaient être encore marqués par les plis du sommeil et que sa mine défaite n'avait pas été soigneusement couverte par les artifices du maquillage. Oh, il avait déjà vu Liv dans toutes les situations possibles, car on ne cache que peu de choses à sa famille, qu'importe si elle ne résidait que dans le cœur et pas dans le sang. Il l'avait vue revenue de fêtes tard dans la nuit, les chaussures absentes comme une Cendrillon mais le sourire béat en coin ; il l'avait retrouvée presque échevelée avant les examens de son université, le cœur battant sous l'angoisse du papier à rendre. Elle même l'avait déjà aperçu dans des états qui auraient pu entacher sa réputation. Mais la Liv qui lui faisait ce soir face, il ne la connaissait pas, ne l'avait encore jamais vu, et quelque chose de sourd, de discret soufflait à ses oreilles qu'il était temps de s'en inquiéter. N'était-ce pas du rouge qui bordait ses yeux, le rouge que laisse les larmes après leur passage sur les joues, sur le menton, plutôt qu'un trait de crayon noir ? N'était-ce pas la peur, qu'il pouvait deviner dans la courbe de ses lèvres, dans le léger froncement de ses sourcils ? Il l'écouta parler, alors, sans la couper une seule seconde. Noya le flot de remarques qui se seraient sûrement invitées dans d'autres circonstances mais qu'il ne semblait plus retrouver, ou même permettre ici. Il la contourna pour retrouver son paquet de cigarettes à son bureau. En délogea une nouvelle et la glissa au coin de ses lèvres avant de l'allumer. Il balança ensuite le paquet sur la table basse près du canapé, sachant que, si elle en souhaitait une, Liv ne demanderait pas la permission pour se servir. Ne dérogeant pas à ses habitudes, il arqua les sourcils en la dévisageant. « Oliver n'était pas disponible pour jouer au chevalier servant ? » demanda-t-il en soufflant la fumée de sa cigarette, qui s'envola dans une volute grisâtre vers le plafond. Si Alec avait toujours nourrit une certaine jalousie envers leur sœur, le troisième enfant de la famille Jenkins n'avait jamais vu Liv comme une inconnue. Il laissa passer une seconde, sonda un instant le visage de sa petite sœur. Les larmes baignaient ses joues et ce soir, elle ne semblait pas d'attaque pour une joute verbale aussi longue qu'agaçante. Que lui arrivait-il ? Dans un soupir, Alec se redressa, détournant les yeux de son visage. « Qu'est-ce que tu as fait, Liv ? » laissa-t-il enfin entendre, laissant au placard le ton moqueur, supérieur qu'il utilisait toujours pour s'adresser à la brune. S'il tentait de ne pas l'écouter depuis tout à l'heure, une sorte d'angoisse s'était maintenant installée dans son cœur et dans son ventre. Liv, qui n'était pourtant pas la première à se jeter la tête la première dans les ennuis, ne jouait pas avec le diable outre mesure, semblait cette fois avoir besoin d'aide. De son aide.

_________________
of love and war. it seems to me there's so much more to the world than the average eye is allowed to see. I believe, if you look hard, there are more wonders in this universe than you could ever have dreamt of.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liv Jenkins

avatar

× RAGOTS : 95
× INSCRIPTION LE : 19/03/2015
× AVATAR : alycia debnam-carey
× CREDITS : shee-it <3
× PSEUDO : spf

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: oh sister I will help you out.   Dim 22 Mar - 17:20


   Liv & Alec
stop treating me like a stranger
   ----------------{♪♪♪}---------------
« Oliver n'était pas disponible pour jouer au chevalier servant ? » Il venait d'attraper une cigarette et laissa s'échapper la fumée d'entre ses lèvres tandis qu'il prononçait ces quelques mots. Cette fois, quelques larmes roulèrent sur les joues pâles de Liv. Elle se mordit férocement la lèvre inférieure comme pour s'empêcher d'hurler. Elle en voulait à Alec. Elle lui en voulait de faire une telle remarque alors qu'elle se sentait misérable en cet instant. Elle lui en voulait d'avoir toujours fait preuve de jalousie. Toutes ces années, ils n'avaient été que des étrangers l'un pour l'autre, passant la plus grande partie de leur temps à s'envoyer sur les roses. Oliver était différent, c'est sûr. En ce moment même, il aurait sans doute déjà entouré Liv de ses bras protecteurs alors que Alec mettait entre eux cette distance écœurante. Essuyant ses larmes du revers de la manche, se moquant de salir le gilet d'Alec, elle le regarda avec des yeux durs. Le pire était qu'il la connaissait sans doute assez bien pour savoir ce qu'elle pensait en cet instant. « Qu'est-ce que tu as fait, Liv ? » Il semblait soudain plus concerné et Liv eut du mal à supporter le regard que portait désormais son frère sur elle. Elle détourna brusquement les yeux et les ferma pendant un long moment. La scène qu'elle venait de vivre tournait en boucle dans son esprit. Incapable de rester en place, elle commença à faire les cent pas dans l'appartement. Elle ne savait pas comment avouer ce qu'elle venait de faire. Elle ne savait pas par où commencer ni si Alec accepterait de l'écouter jusqu'au bout. Pourtant, quelque chose dans l'air, comme un radoucissement, lui laissait penser que le regard que lui portait désormais Alec était bien plus tendre que tous ceux qu'il avait posé sur elle ces dernières années. « Il y avait ce type, à la prison, Paul. » commença-t-elle, peu rassurée. Elle s'approcha d'Alec, ressentant comme le besoin viscéral d'être proche de quelqu'un en cet instant. Alec savait très bien que Liv était visiteuse de prison durant son temps libre. Il n'avait d'ailleurs jamais compris son choix et l'avait beaucoup taquiné à ce sujet. « Il m'écrivait des lettres d'amour enflammées alors j'ai arrêté d'aller le voir. » Elle s'attendait à voir naître un sourire moqueur sur les lèvres d'Alec et elle ne lui en aurait même pas voulu. « Il est sorti de prison il y a peu je pense car ce soir, il... » Sa voix se brisa et de nouvelles larmes roulèrent sur ses joues bien avant qu'elle puisse les stopper. « Il est entré chez moi, Alec. Et il a... Il n'avait pas de bonnes intentions si tu vois ce que je veux dire. » Un frisson lui parcourut l'échine et elle baissa les yeux pour contempler ses chaussures. Elle était certaine que son frère trouverait cette situation ridicule. Ce qu'elle s'apprêtait à avouer l'était sans doute encore un peu plus. « Je n'ai pas réfléchi. Je l'ai frappé à la tête avec ce que j'avais sous la main et j'ai couru jusqu'ici. » Liv releva les yeux et prit une profonde inspiration. Elle devait se ressaisir. Elle ne voulait pas se montrer si faible face à Alec. Il la considérait déjà comme une misérable alors se montrer si vulnérable en face de lui pouvait facilement lui retomber dessus. « Et si je l'ai tué, Alec ? Qu'est-ce que je vais faire, si je l'ai tué ? » Cette fois, malgré toute la volonté dont elle faisait preuve, elle paniqua, sentant son souffle devenir court. Elle se retourna, prit sa tête entre ses mains, se détestant pour se montrer aussi faible. Ce n'était pas digne d'une Jenkins. Ça, c'était sans doute parce qu'elle n'était pas une véritable Jenkins.

_________________
les hautes lumières
shades of wine, love keeps dancing through my mind, no I can't escape this time all because of you, yesterday, love was just a word to say, overnight a holiday, all because of you (c) françoise hardy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: oh sister I will help you out.   

Revenir en haut Aller en bas
 
oh sister I will help you out.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VICTOR, VICTROLA :: MANHATTAN :: North Manhattan :: Upper East Side-
Sauter vers: