CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  GossipGirl.com  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 garçon de mauvaises moeurs.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Camille de Saint Aubin

avatar

× RAGOTS : 52
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : janis ancens.
× CREDITS : NEPTUNIUM 237.
× PSEUDO : spf.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: si tu montres ta culotte.

MessageSujet: garçon de mauvaises moeurs.   Ven 20 Mar - 22:54


Camille Ambroise de Saint Aubin
VINGT ANS - RENTIER - EN COUPLE
Tout tourne
autour d'une même cadence.
Le cœur n'est rien
s'il perd son battement


@9thspace.tumblr.com

------------{★}-------------
~ Orientation Sexuelle : officiellement hétérosexuel, impossible d'aimer les garçons quand on est né Saint Aubin ; puis il a eu une copine, ça veut tout dire. pourtant.. ~ Nombre d'enfants : sa copine en a planifié trois, son père lui en permet autant qu'il veut tant qu'il donne un garçon avec une fille qui n'a pas fait tous les trottoirs de manhattan. ~ Signe Astrologique : lion, le côté égocentrique le défini très bien. ~ Traits de caractères : capricieux, jaloux, envahissant, je m'en foutiste, franc, égoiste, solitaire, égocentrique, cynique. ~ J'aime : les mondanités, le champagne, les jolies seins des filles, les belles mains des garçons, ses appels à lui, les concombres, les costumes trois pièces, les orgies, ceux de la haute, elle, lui. ~ J'aime pas : les mondanités, la vodka, les jolies seins des filles, les belles mains des garçons, les appels de mon père, les fraises, les fausses rolex, les baises dans les toilettes, les gens d'en bas, lui, elle. ~ Groupe : tango.
somewhere only we know
« Mon passe-temps favori, c'est laisser passer le temps, avoir du temps, prendre du temps, perdre son temps, vivre à contre-temps. »
Camille de Saint Aubin est l'archétype du mec qui a tout mais qui ne voit rien. Partager entre sa soif de liberté et son devoir de riche hérité, il dit ne vouloir que ce qu'il n'a pas. Un contre-sens qui agace puisque Monsieur a tout. Peut-être trop lucide, les mondanités l'ennuies, et ce n'est que la lâcheté qui le caractérise qui lui permet de rester à sa place et d'obéir aux ordres de la hiérarchie sociale sans sourciller.
Ne pas faire parler, ou alors que pour se faire envier et jalouser, rester dans les rangs, garder ce qui lui va de droit, épouser Briséis. Un vaste programme qu'il ne peut se permettre d'interrompre ou d'envoyer valser à travers le palace qui lui sert de résidence.
Voilà ce que Camille n'a pas : des couilles et du sang froid. Malheureusement il pourra toujours faire bonne figure, sourire quand on lui demande et hocher la tête tel un gentil garçon bien élevé, il ne pourra pas acheter ces traits de caractère qu'il envie tant.
C'est ce que tout le monde à oublier ; on n'achète pas notre humanité. Et Camille devra tacher de s'en souvenir la prochaine, peut-être que ça lui évitera de racheter une énième copie du vase favoris de sa mère que Sacha aura encore une fois balancé contre un mur.


Décris moi ta journée idéale. : à mon niveau, une journée idéal c'est de l'ordre de la folie imaginaire. l'argent peut tout acheter, mais il est difficile de se détacher de certaines choses ; quand on est riche, on a tout un tas de trucs immondes qui nous collent à la peau (des responsabilités par exemple). alors pour moi, une journée idéal se serait la passer dans un jacuzzi, avec mon père et ma copine enterrés six pieds sous terre, une coupe de champagne à la main.
Tes secrets ont il été dévoilés ? : des secrets ? quels secrets ?
Quelle est la différence entre l'Upper East Side et Brooklyn ? : les comptes en banque ? la civilisation contre la bestialité. on tente de survivre dans un monde qui nous submerge de responsabilité qu'on a jamais demandé, et eux n'ont pas ce genre de soucis et trouvent encore le moyen de se plaindre.
Qui est Gossip Girl ? : un traînée probablement trop laide pour réussir en couchant. je dois reconnaître qu'elle est ingénieuse ; elle doit probablement gagner des millions pour son silence que les gens tentent d'acheter sans lever son cul de son minable une pièce en plein Brooklyn.
Dans une passion si publique, j'ai peine à distinguer la sincérité de l'artifice
Y a son corps entre mes mains, son souffle sur ma peau et sa voix qui raisonne dans la chaleur de notre chambre. Je dis notre comme si il y a quelque chose à sous-entendre mais non, y a rien, que du vent. Elle gémit mon prénom et ses ongles s’enfoncent dans ma peau. Je me fais violence pour ne pas la repousser, je crois qu’elle le sent ; ses ongles parcourent le long de mon dos en guise d’avertissement, et c’est sa lèvre que je mord en tant que réponse. Je perds toujours la notion du temps dans ce genre de moment, pas les voisins ; ils tambourinent contre le mur et elle se torsionne pour pouvoir frapper à son tour, morte de rire. Je l’aime son rire putain ! Et je l’aime encore plus quand le mien s’y mêle. Et ma bouche contre son cou, mon souffle contre sa peau, ses doigts s’empare de mes cheveux, et c’est dans nos draps sales l’on se perd tous les deux.

C’est toujours comme ça. Toujours.
L’illusion d’un amour et de deux corps en harmonies.
Putain ça me donne la gerbe !

Le pire, y a rien de mécanique, rien de calculé, rien de routinier. C’est toujours comme la première fois, avec cette sensation de ne jamais pouvoir s’en lacer.
Je crois que je l’aime, je n’en suis pas bien sur.
Elle fume sa clope à la fenêtre, les seins en l’air s’en se soucier que les passants dans la rue pourraient la voir. Je crois même que ça la ferait marrer.
Il fait beau, et c’est son corps qui est plongé dans les rayons de soleils ; sa peau doré, ses cheveux aux reflets que je n’ai jamais soupçonné, puis ses lèvres qui relâchent doucement la fumé ..
Elle est belle, putain, qu’elle est belle.

Le calme avant la tempête. On le sait tous les deux.
Je le vois dans ces yeux qu’elle s’y prépare. Je crois qu’on est bien plus similaire qu’on ose l’admettre. Je sais à quoi elle pense à cette instant, je le sais parce que mes pensées sont les mêmes : se remémorer chaque courbe de son corps, la douceur de ses baisers, l’odeur de sa peau, le bruit de son souffle, le plaisir (surtout le plaisir), se souvenir de tout ça quand on oublie pourquoi on s’aime, quand on réalise qu’en fait on ne s’aime pas, ou du moins, qu’on ne sait plus rien.

Code:
Tu m'aimes ?
Je ne sais pas.
Moi non plus.
Pourquoi on est encore là ?
Je ne sais pas.
Moi non plus.

Elle écrase sa cigarette contre le rebord de la fenêtre, et je me rhabille.
Voilà. C’est fini.
Ses lèvres viennent s’écraser contre les miennes, mais ça n’a plus rien à voir avec ceux échangés quelques instants plus tôt : c’est froid, mécanique, sans aucune passion, sans aucune envie, presque du dégoût.
Une seule pensée tourne dans mon esprit à cet instant : je la déteste.


***

Mon téléphone affiche seize appels manqués de ma mère, et je ne peux rien faire d’autre que de soupirer. Vraiment maman ? Mais je ne m’inquiète pas, elle doit juste avoir un problème de champagne, et j’ai assez de frère et soeur pour qu’elle trouve quelqu’un d’autre avec qui partager son inquiétude du nombre de bulle dans une flûte à champagne.
Il y a un corps à côté du mien ; plus musclé, un peu plus grand aussi, et plus bronzé. Je caresse ses courbes du regard que je reproduis avec mes doigts sur mon carnet à dessin. Je crois qu’il dort, je ne suis pas sur, mais je n’ai pas envie de lui demander. J’aime ce silence qui nous entoure et que je ne connais presque jamais quand je suis avec elle. C’est apaisant, moi aussi je dormirais bien, mais elle m’attend, et je sais que ce silence aura disparu lorsque j’aurais franchi la porte de notre appartement. J'anticipe la dispute et les insultes, à tel point que j’en ai presque mal à la tête. Je ne peux pas me permettre de rester trop longtemps, mais je n’ai aucune envie de rentrer.

Code:
Il y en a d’autre ?
Toujours.
-silence-

Mon téléphone sonne et cette fois je décroche.
Perdu.
C’est sa voix à elle que j'entends. Pas ma mère. Elle ne parle pas, mais j’entends son souffle saccadé, et je sais qu’elle entend le mien, suivit d’un soupire. Comme toujours ; la routine, y a que ça qui nous qualifie. Je connais la suite : elle raccroche, c’est mon excuse pour m’allumer une clope et envoyer valser ma résolution d'arrêter. Je tente de préparer des arguments, toujours les mêmes :
-c’est pas toi, c’est moi
-ce n’était qu’un corps, aucun sentiment
-je t’aime
-ne pars pas
-ne pars pas
-j’ai été idiot
-je t’aime.
Puis un claquement de porte après des cris et des pleures.
J’attendrais quelques heures, j’attendrais peut-être le lendemain. Soit elle revient, soit je dois mettre du mien et la chercher. M’excuser encore. Faire des promesses que je ne tiendrais pas et qu’elle ne croira pas. L’aimer mieux, plus fort. Je lui prouverais. Je n’y croirais pas. Elle n’y croira pas. Et le temps de réaliser qu’on a encore eu tord de se laisser une nouvelle chance, j’aurais enchaîné d’autres conneries. Elle me détestera encore plus, et je nous détesterais encore plus.
Mais toujours le même schéma, on arrête pas, et on ne sait pas vraiment pourquoi.
Peut-être qu’on a trop grandi ensemble, qu’on a construit notre personnalité et notre être à partir de l’autre. Peut-être jusqu’au fond, tout ce cirque nous amuse.
Peut-être qu’au fond on s’aime encore un peu, qu’on s’aime assez pour toujours tout recommencer.

✰ Derrière les masques:
 


Dernière édition par Camille de Saint Aubin le Sam 21 Mar - 10:10, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jade Lancaster

avatar

× RAGOTS : 98
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : giza.
× CREDITS : nineties.
× PSEUDO : spf.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: open.

MessageSujet: Re: garçon de mauvaises moeurs.   Ven 20 Mar - 23:27

JANIS, t'es beau (même si t'es un connard).
bienvenue I love you

_________________
Et demande aux rois de la nuit, ils m'disent tous que toi t'es partie
dans les bras d'un apocalypse, qu'tu t'es tracée comme une éclipse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Camille de Saint Aubin

avatar

× RAGOTS : 52
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : janis ancens.
× CREDITS : NEPTUNIUM 237.
× PSEUDO : spf.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: si tu montres ta culotte.

MessageSujet: Re: garçon de mauvaises moeurs.   Ven 20 Mar - 23:32

et que dire de lagarce ? (pas d'insulte, je sais me tenir quand même Arrow )
merci I love you

_________________
Nous sommes corps à corps nous sommes terre à terre
Nous naissons de partout nous sommes sans limites
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Foxes
LOVE ME LIKE YOU DO
avatar

× RAGOTS : 704
× INSCRIPTION LE : 28/02/2015
× AVATAR : Sophia Bush
× CREDITS : sweet nothing (avatar) tumblr (gifs)
× PSEUDO : Speechless./Pauline

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: garçon de mauvaises moeurs.   Ven 20 Mar - 23:47

Bienvenue et Fiche validée I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://victor-victrola.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: garçon de mauvaises moeurs.   

Revenir en haut Aller en bas
 
garçon de mauvaises moeurs.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VICTOR, VICTROLA :: L'ASCENSION :: Bonfire of the Vanity :: Validées-
Sauter vers: