CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  GossipGirl.com  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 (Tobias) We did it, our way !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tobias Van Berckel

avatar

× RAGOTS : 67
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : Dylan O'Brien
× CREDITS : prométhée
× PSEUDO : BD.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: Liv, ..., ... .

MessageSujet: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 9:20


   Tobias Van Berckel
   25 ans - Batteur dans un groupe de rock - célibataire
   forever
   
   @credit.tumblr.com

   ------------{★}-------------
~ Orientation Sexuelle : bisexuel, Tobias n'a jamais eu de sexe préféré, comme si c'était les âmes qui l'attiraient avant le reste. Ce qu'un beau visage peut laisser transparaître n'est rien en comparaison. Même s'il se plante comme tout le monde à ce sujet... malheureusement. Pourtant il s'affiche officiellement comme étant hétérosexuel. ~ Nombre d'enfants : pas un seul, ou alors il n'est pas au courant... lui faites pas une peur pareille. ~ Signe Astrologique : scorpion. ~ Traits de caractères : Débrouillard, indépendant, déconneur, voit le verre à moitié plein, rêveur, musicien, ironique, taquin, protecteur, tactile, caractériel, joueur, moqueur, loyal, impulsif, ... ~ J'aime : Se faire des bœufs, jouer sur scène, sa pause clope, jouer de la batterie, déconner avec ses amis, les fraises avec un peu de sucre, s'allonger sur un banc, un toit, ou autre pour regarder le ciel comme s'il pouvait réinventer le monde juste en faisant ça, ... ~ J'aime pas : les soirées mondaines, les petits fils à papa qui pensent que tout leur est dû parce qu'ils sont nés avec une cuillère en argent dans la bouche, voir une personne à qui il tient être mal, ... ~ Groupe : Samba.
somewhere only we know
   Gamin de l'assistance publique, c'est que l'on dit parfois encore de lui. Lui... le petit gamin qu'on a retiré à son beau-père jugé violent envers lui. Quant à sa mère, elle était déjà morte quand l'assistante sociale et la police sont venus récupérer Tobias. Il avait 4 ans et n'en garde aucun souvenir, à l’exception de quelques cicatrices. ♣️ Il est passé par plusieurs familles d'accueil, et c'est dans la toute dernière qu'il a rencontré Gaby. ♣️ Il a été adopté par les Van Berckel quand il avait 13 ans, ça a été un énorme changement... vu que c'est une famille on ne peut plus richissime, entre le père qui possède son propre cabinet d'avocat, et une mère héritière de la famille Reimann qui possède Coty Inc. ♣️ Le rythme il l'a toujours eu dans la peau. Il a commencé par taper sur tout ce qui faisait du bruit, jusqu'à réaliser que ça faisait plus que du bruit, et c'est ce qu'il aime le plus. ♣️ Il sait jouer du piano... héritage de l'une de ses familles d'accueil dans lesquelles il a passé plus ou moins de temps. ♣️ Mais il a toujours préféré la batterie et les percussions. Il aime marquer le tempo, donner le rythme, c'est quelque chose qui découle de son être tout entier. ♣️ Il lui arrive pourtant de passer pourtant au synthé quand Connor se glisse derrière une batterie sur certains morceaux du groupe. ♣️ Il a toujours une paire de baguettes sur lui, comme une extension de lui-même. ♣️ Il a beau avoir été adopté par les Van Berckel, avoir réussi en tant que batteur dans un groupe de rock, il reste ce gamin simple, un peu déconneur, qui n'aime pas se prendre la tête sans raison. Autant dire que la vie guindée des Van Berckel n'est pas quelque chose qu'il apprécie franchement, et d'ailleurs, il se plaisait à aller contre les codes vestimentaires avec Lysa, et ainsi de suite, mais pas au point d'être qualifié de fouteur de merde. Il y a des limites à tout. ♣️ Il a quelques mots tatoués sur le corps, chacun ayant une symbolique particulière dans sa vie, puisqu'il s'est fait tatouer un mot pour chaque point ayant eu une grande importance un jour dans sa vie... forcément, le nom du groupe a rejoint les autres mots. ♣️ La musique c'est sa façon à lui de se défouler, de ne pas mettre son poing dans le visage d'un type qui l'aura poussé à bout. Parfois lorsqu'il est furieux, il se plantera devant sa batterie, et il jouera, il jouera, jusqu'à espérer que ses bras finissent par lui faire mal. ♣️ Il lui arrive de toucher à la fumette, mais c'est relativement rare. L'alcool un peu plus, mais toujours à des occasions, jamais par habitude. ♣️ Il évite d'afficher clairement sa bisexualité, non parce qu'il en a honte, mais parce qu'il essaie d'éviter que cela retombe sur ses parents adoptifs qu'il a appris à aimer malgré tout ce qu'il peut dire. ♣️ Le groupe est pourtant sa principale famille... parce que celle du sang n'existe pas, il a fait le choix de tisser ce genre de liens avec les personnes qui comptent, dont les membres du groupe. ♣️ Quand d'autres gamins voudraient une salle de cinéma ou autre attenante à leur chambre, ses parents adoptifs ont compris qu'il aurait besoin d'une salle insonorisée pour ne pas devenir dingues. Pour ça, il les aimera toujours... à sa façon. ♣️ Il ne sait pas vraiment d'où il vient, qui était sa vraie famille... Il a juste une photo de sa mère toute cornée et défraichie qu'il a fait plastifier depuis le temps, et transférée en numérique. Mais s'il connaît la vérité sur son passé, il ignore tout le reste, le nom de ce type, le vrai nom de famille de sa mère. Tout ça a été effacé pour s'assurer de sa sécurité. ♣️ ...

   Décris moi ta journée idéale. : Flâner, faire de la musique et regarder le ciel lorsque la nuit tombe. Rien de bien compliqué, ça n'a même pas de lien avec un quelconque compte en banque... A vrai dire, Tobias ne fait pas de la musique pour se faire de l'argent, mais parce qu'il aime jouer, partager avec les fans, et la vie que cela entraîne en un sens.
   Tes secrets ont il été dévoilés ? : Pas vraiment, mais depuis son adoption par les Van Berckel il possède une certaine notoriété dont il se serait bien passé. Celle liée à son groupe, c'est autre chose, mais après il se fout de ce que l'on peut dire sur lui... même s'il n'aime pas vraiment que l'on envahisse ses petits secrets même insignifiants. Mais il écoute Connor... pas de doigts d'honneur aux journalistes, promis.
   Quelle est la différence entre l'Upper East Side et Brooklyn ? : Parce qu'il y a une différence ? pourrait-il demander d'un sourire moqueur. En vérité, Tobias est un électron libre, adopté par une famille riche, qui pourtant a laissé se trace dans différentes familles d’accueil.
   Qui est Gossip Girl ? : Une nana... ou pourquoi pas un mec, qui n'a rien d'autre à faire de ses journées que d'écrire des saloperies sur les autres. Chacun son trip... si Tobias y jette un œil, il n'aime pas cette grande gueule.
all about that bass
0-4 mois ♣️ Il est né du ventre d'une mère qui n'avait même pas conscience qu'elle l'attendait, puisqu'elle faisait un déni de grossesse et qu'elle est arrivée à l'hôpital pour des maux de ventre, alors qu'elle était plus plate que jamais. Elle a commencé par l'abandonner, et Tobias était sur la bonne voie de l'adoption, lorsqu'elle a changé d'avis et tenu à récupérer son gamin.
4 mois-4 ans ♣️ Tobias, juste Tobias. Un vulgaire prénom qui était tout ce qui le représentait au fond, ayant manqué s'appeler d'une certaine manière, et revenant se noyer sous celui de sa mère. Mais si au début sa mère vivait de petits boulots, elle sombra bientôt sous la coupe d'un type pas très fréquentable, le mac qui la mit sur le trottoir. Celui qui ne prit aucun soin du nourrisson, allant jusqu'à lui infliger plusieurs mauvais traitements... que le cerveau de Toby a volontairement oublié. S'il sait tout ça, il n'en a aucun souvenir, à l'exception des cicatrices sur son corps. Il avait 4 ans quand sa mère est morte... 4 ans quand l'assistante sociale et la police sont venus le chercher. Tout autant quand ils ont trouvé la drogue dans l'appartement miteux et constaté les sévices sur lui. Toujours le même âge quand on l'a placé en foyer le temps de lui trouver une famille d'accueil et que son beau-père se faisait arrêter pour tout ça, avant d'aller croupir en prison. Et toujours ces 4 putains d'années quand on l'affublait d'un nouveau patronyme pour qu'il ne puisse jamais remettre la main sur lui.
4-9 ans ♣️ Il a passé le reste de son enfance entre les foyers et les familles d'accueil. Il n'y avait là rien de particulier, pas même l'ombre d'une certaine forme de stabilité pour le gamin à qui il arrivait de fuguer, de voler, de trainer dans la rue... Mais c'est aussi à cette période qu'il a découvert la musique, tout d'abord dans le sens des percussions, puis par le piano chez une famille d'accueil composée d'une unique vieille bonne femme qui est morte sans prévenir mais à laquelle il avait commencé à s'attacher. Elle lui avait également offert une batterie qu'il avait commencé à maîtriser.
9-13 ans ♣️ Nouvelle famille d'accueil après un passage express par un foyer. A partir de là il n'en changera pas... dans le sud de Brooklyn, avec une batterie et des personnes aimant le rock et la musique. Des gens simples, qui galéraient pour boucler les fins de mois, mais auxquels Tobias s'est clairement attaché. Mais ce fut également la période où il rencontra sa voisine, Gaby, cette fille qui avait poussé la porte sans rien demander à personne pour savoir qui jouait de la batterie. Cette fille dont il a immédiatement été proche, mais un garçon manqué qu'il ne voyait pas autrement.
13-16 ans ♣️ Être adopté par les Van Berckel a été difficile pour Tobias. Pour cause, il a dû dire adieu à une famille d'accueil qu'il aimait bien, qui le traitait bien, et à des amis. Mais il n'a jamais perdu contact avec eux. Jamais. D'autant plus que l'adaptation au milieu bourge ne fut pas des plus simples... Même si les Van Berckel se sont arrangés pour qu'il ait une pièce insonorisée attenante à sa chambre pour qu'il puisse faire de la musique. C'était néanmoins une autre vie... les uniformes dans lesquels il se sentait étriqué et qu'il ne portait jamais comme il l'aurait fallu... Tout comme il tomba dans la cigarette, profita de chaque instant pour foutre le camp ailleurs, vivre sans être une bête curieuse aux yeux des petits riches qui voyaient sa famille comme une œuvre caritative. Autrement dit une adaptation difficile pour ce gamin des rues qui avait l'impression de découvrir un univers artificiel qui n'avait rien de vraiment réel... mais qui s'y fit, sans pour autant y pénétrer réellement. Apprenant même à apprécier les membres déjà présents de cette famille.
17 ans-25 ans ♣️ Lysandra débarque dans la famille, c'est une alliée, une complice qui fait son apparition, puisqu'elle partage beaucoup de choses avec lui et qu'il se reconnaît en elle lorsque lui-même venait d'être adopté. C'est avec elle qu'il passera certaines soirées mondaines à refuser le dress code, à se couvrir lorsque l'un se barrait discrètement, à se moquer des bourges lors des soirées mondaines aussi... A côté de ça, il continue à grandir... à jouer de la musique, à aller en cours pour qu'on ne l'emmerde pas et qu'on le laisse faire ce qu'il veut à côté.
Gaby le contacte pour lui proposer une place de batteur dans le groupe qu'elle a décidé de monter avec Connor. Ni une, ni deux, Tobias dit oui, il déballe la carte bleue, fournis de meilleurs instruments, et c'est parti pour la grande aventure. Le groupe s'agrandit d'Isaac et de Santana... et ils deviennent comme une sorte de famille, soudés comme les cinq doigts de la main dans les galères et leurs espoirs. C'est Connor la voix de la raison du groupe, et Toby essaie de l'écouter tout en restant lui-même. Et ça fonctionne... ils sont aujourd'hui plutôt connus et leur compte en banque le dit plus qu’amplement.

THE GROUP
Le groupe a vu le jour il y a 6 ans et si au début ils ont un peu galéré, aujourd'hui ils remplissent de très grandes salles partout aux USA, et leur carrière commence à exploser en Europe.
Membres du groupe : Gaby (chanteuse), Connor (guitariste), Santana (guitariste), Isaac (bassiste), Tobias (batteur).


✰ Derrière les masques:
 
   


Dernière édition par Tobias Van Berckel le Sam 21 Mar - 19:29, édité 30 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Van Berckel

avatar

× RAGOTS : 67
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : Dylan O'Brien
× CREDITS : prométhée
× PSEUDO : BD.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: Liv, ..., ... .

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 9:21

all about that bass
  Tobias n'est qu'un gamin, un enfant arraché à un beau père violent et maltraitant, à une mère déjà morte lorsque la police a débarqué dans l'appartement. Il trainait dans la rue, le marmot qui ne devrait pas être seul. Il marchait, un coquard à l’œil et un millier d'autres bleus, d'autres marques narguant sa chair infantile. Il trainait, et ça avait attiré les regards... maman n'était qu'une putain, mais elle ne l'était devenue qu'après sa naissance, qu'après qu'elle l'ait rencontré, lui, ce type que le gamin n'aimait pas, dont il avait peur, celui qui le laissait trembler silencieusement dans un recoin de l'appartement. Il aurait voulu le frapper lui, plutôt que le matelas. Il aurait voulu être assez grand pour le mettre dehors et lui en coller une plutôt que de faire du bruit, du son, avec tout ce qui traînait. Parce qu'il n'avait pas de jouet comme les autres enfants. Non, Tobias il n'avait rien à l'époque. Rien d'autre qu'une mère qui l'aimait plus que tout et qui cherchait à le protéger du mieux qu'elle pouvait. Elle, elle se prenait les coups trop violents, elle écartait les cuisses pour lui, pour des clients, pour éviter qu'il ait l'idée de réellement mettre sa menace à exécution en vendant également Tobias au plus offrant... Non pas pour une adoption, laissez vos âmes devenir plus écœurées par ce type, qui fort heureusement, ne le fit jamais. Maman, elle lui disait toujours "Regarde le ciel Toby... cherche un carré de ciel et réinvente le monde." avant de lui coller des écouteurs sur les oreilles lorsqu'elle le laissait tout seul pour rejoindre ce type sous la coupe duquel elle était finalement tombée. Celui qui laissait glisser un œil malsain sur le marmot qu'il ne touchait pas comme il l'aurait voulu, mais qu'il brimait d'une autre manière pour avoir le prétexte de le toucher. Et puis un jour, maman s'est pris le coup de trop, elle a voulu emmener Toby avec elle, et là le type s'est fâché, il lui a lancé "Tu veux partir c'est ton problème, mais je garde le gosse." Sauf qu'elle a pas voulu, qu'elle a cherché à l'affronter, qu'il y a eu des cris, qu'il l'a foutue dehors plus mal en point que bien, et qu'elle a fini en urgence à l'hôpital, avec pour seule inquiétude à ses lèvres son fils restés avec une pourriture, et elle qui n'était plus là pour le protéger. Elle n'a pu donner que son adresse avant d'être emmenée en chirurgie pour un œdème cérébral qui a eu sa peau. Ce jour-là, les flics sont arrivés à temps, tout juste à temps, celui de défoncer une porte déjà branlante pour tomber sur un type qui commençait à se désaper devant un placard, et un Tobias réfugié au fond de celui-ci, les doigts plaqués sur ses oreilles, dissimulé sous les vêtements de sa mère. Pour une fois, la justice a fait son boulot, et bien, elle a pris soin d'un gamin en lui changeant son identité pour que son bourreau ne puisse jamais remettre la main sur lui pour terminer ce qu'il aurait voulu accomplir.

 Il avait oublié, pas complètement, puisque les paroles de sa mère continuaient à lui trotter dans la tête, mais il avait commencé à voir la vie plus positive. Car même s'il ne se souvenait plus de ce qu'il s'était passé, les marques sur son corps ne pouvaient laisser aucun doute sur ces souvenirs volontairement enfouis. Jamais le diable ne l'avait touché trop loin, mais il l'avait quand même fait à l'aide de torture suave et incisive. Un coup trop brutal, une cigarette qui tombe comme par erreur. Seules ses cicatrices pouvaient lui indiquer de quoi il avait pu souffrir, puisque son cerveau avait préféré le protéger en ne lui laissant que les récits des autres, et aucun souvenir de son enfance. Il avait tout effacé parce que cela n'avait pas la moindre importance. Alors à présent, après toutes ces familles d'accueil, finir dans celle-ci, y rencontrer une Gaby avec qui le courant était immédiatement passé, il ne pouvait tout simplement pas se réjouir de devoir les quitter. Pourtant il avait rencontré les Van Berckel, comme d'autres familles destinées à l'adoption avant eux. Il était trop grand déjà, ils n'auraient pas dû avoir envie de l'accueillir dans leur maison, mais visiblement c'était quelque chose qui leur tenait à cœur. Jusqu'au fait de lui avoir promis une pièce pour y faire de la musique, et une batterie toute neuve qui l'y attendait. Pourquoi lui ? Tobias aurait bien été incapable de savoir pourquoi ils l'avaient choisi, lui, plutôt qu'un autre gamin plus jeune qui attendait des parents. Peut-être avaient-ils été touché par l'histoire du gamin maltraité, ou bien par le musicien qui voyait la vie du bon côté malgré que sa famille d'accueil ne roulait pas sur l'or. Il aurait voulu rester ici, il avait presque eu l'impression de trouver sa place, enfin. Après tout, il était resté plus longtemps chez eux que dans la majorité des familles d'accueil. "Et si moi je veux rester ?" demanda-t-il la mine renfrogné à ceux qu'il avait presque considéré comme sa famille, même s'il avait toujours su que ce n'était que temporaire, qu'on pourrait très bien décider demain de le changer de maison et qu'il n'aurait rien à y redire. "Alors tu ne prendrais pas la bonne décision. Tu sais Toby, partir d'ici, ce n'est pas nous dire adieu, c'est juste un au revoir, pour qu'on puisse accueillir un autre enfant qui a tout perdu, le temps qu'il trouve lui aussi une nouvelle famille, des gens qui prendront soin de lui. C'est une chance mon garçon, et si tu ne la saisis pas je te botte le cul." lui répondit l'homme de la maison, laissant un sourire s'incruster aux lèvres de Tobias, sachant pertinemment que jamais il ne lèverait la main sur lui. Mais il hocha la tête, comme s'il avait compris, ce qui était le cas, même s'il était déchiré de devoir partir, et il avait encore une personne à qui dire au revoir... Le serrant dans ses bras, il sauta du lit pour ouvrir la porte d'entrée en criant "Je vais voir Gaby !"

Il l'attira plus étroitement contre lui, sans avoir l'ombre d'une arrière pensée cependant. Liv n'était pas une fille comme les autres, elle était une enfant adoptée, sauf qu'elle n'avait jamais connu l'avant, simplement sa notoriété n'était pas plus enviable que le côté œuvre caritative des Van Breckel, et lui au moins, même s'il peinait à trouver sa place dans ce nouveau monde qui ne lui correspondait pas vraiment, se sentait vraiment apprécié et attendu par ces parents tombés du ciel, et par cette famille qui étrangement, malgré toutes ces facettes différentes, se considérait réellement comme tel... une famille. Liv, de ce qu'elle lui confiait ne se sentait pas aussi appréciée, mais eux d'eux s'adoraient, c'était comme un mélange prédestiné, deux paires d'yeux qui se croisent pour ne plus jamais se lâcher, se murmurer des secrets sur un oreiller, main dans la main à réinventer le monde allongés à regarder le ciel, à déblatérer sur une réalité pas toujours appréciable. Il était ce musicien un peu décalé, ayant toujours des liens avec son ancienne vie, peinant à afficher une tenue correcte, qui s'entendait à merveille avec celle qui avait presque toujours grandi chez les bourges. Mais elle ne leur ressemblait pas pour autant, elle avait cette maladresse attendrissante, cette douceur à s'en crever le ventre. Liv, sa Liv, était juste intouchable, et il collerait volontiers son poing dans la face du premier emmerdeur qui ne le comprendrait pas, si elle le désirait. Il pouvait bien être l'ami qui se conduit comme un chevalier sur son cheval blanc l'espace de quelques instants, avant de redevenir le musicien qui joue avec ses baguettes, qui tape, qui marque le tempo, qui s'abandonne dans la musique, qui s'accroche comme un con après le rêve qu'il poursuit... celui de pouvoir vivre de sa passion. Il pouvait être ce tout, ce rien. Ils se comprenaient parce que même si leurs histoires étaient différentes, ils se murmuraient des choses qui ne leur étaient pas étrangères. Il l'écoutait parler des garçons... elle l'écoutait parler des filles, des mecs. Ils partageaient cette idée que c'était l'âme avant le corps le plus important, ce que l'on devinait derrière un visage mais qui pouvait conduire à se tromper. Alors chacun vivait ses histoires, trébuchant, découvrant... elle la virginale créature, lui le type qui cumulait les histoires d'une nuit. Elle... celle qu'un pauvre crétin venait de lâcher parce qu'elle refusait d'écarter les cuisses... Entremêlant leurs doigts, ses lèvres venant effleurer son front d'un tendre baiser, tandis que leurs êtres étaient lovés l'un contre l'autre sur l'herbe, leurs iris incrustés dans ceux de l'autre... "Si tu veux, je vais lui éclater la gueule pour lui faire comprendre qu'il te méritait pas." Elle secoua ses jolies boucles brunes qui appelaient à s'y égarer comme une rivière cristalline donnerait envie de la toucher pour en découvrir la fraîcheur. L'autre n'était qu'un pauvre idiot qui ne comprenait pas à quel point elle était cette pierre précieuse si fragile qu'il fallait prendre le temps de tailler à son rythme. Lui le savait, il avait cette certitude de la connaître mieux que la majorité des êtres, mais ce n'était pas ce vers quoi leur histoire tendait. "T'es sûre ? Parce que je suis plus fort que j'en ai l'air. Je te montre si tu veux..." affirma-t-il en jetant un regard aux alentours après s'être redressé, prêt à retirer son tee-shirt en plein milieu du parc. "Ce flic va croire qu'on s'apprête à faire l'amour devant tout le monde, mais je suis prêt à tout pour te le prouver." et lui arracher ce sourire et cette roseur qui envahissaient ses traits. "Arrête ! Tu vas nous faire arrêter !" "Et alors, t'aimes pas vivre dangereusement, Liv ?" "Pas comme ça !" s'exclama-t-elle encore en retenant ses doigts pour qu'il ne relève pas son tee-shirt, croisant son regard, et ce sourire taquin qui ornait les lèvres du Van Berckel. Il céda, se contentant de l'attirer contre lui et d'embrasser le sommet de son crâne, sur sa douce chevelure. "Tu finiras par trouver un type qui te méritera vraiment, je te le promets."

 La vie était devenue autre, et ce depuis que Gaby l'avait appelé un jour pour lui proposer d'intégrer le projet d'un groupe. Ça avait changé sa vie, plus encore que l'adoption, les cinq musiciens s'étaient accrochés, et grâce aux démarchages de Connor et Lysa, à ses conseils pour avoir déjà baigné dans cet univers, ils avaient fini par atteindre le sommet. Ils remplissaient des salles entières aux États-Unis, et l'Europe leur faisait déjà les yeux doux, comme accro à leurs chansons, à leurs têtes, à leurs personnalités différentes, mais aussi à cette complicité que l'on ressentait entre les membres du groupes. On était loin des boys band, d'ailleurs son propre frère adoptif faisait parti des cinq, tandis qu'il écoutait Connor, essayait de ne pas se laisser aller à envoyer les journalistes se faire foutre. Il y avait des manières de dire les choses, de les ignorer, d'attirer leur attention. Il suffisait juste de savoir quoi faire... tandis qu'ils grimpaient sur ce plateau télé sous les applaudissements des spectateurs présents dans la salle. Il avait beau faire parti des Van Berckel, ça, ça n'avait strictement rien à voir. Les fans les aimaient vraiment sans même les connaître, c'était juste totalement incroyable, et plus addictif que jamais. Tobias n'était pas certain de pouvoir un jour retomber dans l'oubli, peut-être même qu'il en crèverait au fond. Pourtant, sa nouvelle vie ne l'empêchait pas de devoir parfois assister à une nouvelle soirée mondaine, et il adorait par-dessus tout les passer avec Lysa, sa cadette adoptive, cette sœur avec laquelle il avait pas mal de points communs et qui partageaient son dédain pour ce genre d'évènements. Alors se poser dans un coin, apparaître avec le vêtement que l'on n'attendait pas sur le dos et des moqueries sur les fils à papa incapables de sortir du moule, c'était leur passe-temps. Aujourd'hui, il était Tobias Van Berckel, batteur d'un groupe hyper connu, qui passait parfois au synthé pour quelques rares morceaux, tandis que Connor filait prendre sa place à la batterie. C'était leurs délires... chacun préférait son instrument fétiche, mais parfois, c'était juste du pur plaisir. Ils étaient un groupe, une famille, et ça se sentait, cette réelle complicité entre ces cinq personnes qu'ils étaient, et qui se trouvaient à présent assis sur des fauteuils, chacun avec son style propre sans que personne n'ait dans l'idée de les critiquer. Ils étaient eux, et on les aimait pour ce qu'ils aimaient, voilà tout. Une vibration dans sa poche lui fit sortir son portable, tandis que l'un des membres du groupe répondait à une question du présentateur. Lysa venait justement de lui envoyer un sms, comme quoi l'émission était en direct et qu'elle le voyait... sans blague. T'es pas cap de faire coucou à la caméra. Laquelle ? A ta gauche. Et voilà qu'avec un sourire il levait sa main pour dire coucou à quelqu'un, ce qui attira immédiatement l'attention du présentateur. "Tobias." "Oui ?" répondit l'intéressé en reportant son attention sur celui qui venait de l'interpeler. "Vous connaissez quelqu'un dans le public ?" "Pas vraiment..." répondit-il avec un sourire énigmatique. "Et alors ? Dites-nous tout ! Vos fans veulent savoir. Une petite amie ? Ou bien un petit ami ?" demanda-t-il en lui désignant le portable à la main. "J'ai déjà tout ce qu'il me faut juste là." répliqua-t-il en venant poser sa tête sur l'épaule de Connor avant d'éclater de rire, et de se redresser. "Ma sœur voulait que je lui fasse un coucou à la télévision." "Vous faites tout ce que votre sœur vous dit ?" Son regard alla en direction d'Isaac dont il croisa le regard, avant d'éclater de rire. "Pas vraiment, mais c'était un défi." "Et si on vous défiait de nous faire un morceau en impro acapella là tout de suite ?" Il observa ses camarades, croisa leurs regards approbateurs et complices. "Ok." commença-t-il en approchant le micro de sa main, et commencer à marquer le tempo... avant de laisser Gaby entonner une chanson, Santana jouer les chœurs, et Connor et Isaac, faire le reste du bruitage. C'était plutôt pas mal, du genre à scier les personnes qui les regardaient. Ils en avaient un foutu talent, là, il n'y avait aucun doute à avoir.

_________________


Dernière édition par Tobias Van Berckel le Sam 21 Mar - 16:31, édité 16 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Roux

avatar

× RAGOTS : 46
× INSCRIPTION LE : 19/03/2015
× AVATAR : theo james
× CREDITS : @halstead
× PSEUDO : lilly ✰ blonds

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 9:28

Douglas.
bienvenue ici et bon courage pour ta fichette. I love you

_________________

he had one of those rare smiles with a quality of eternal reassurance in it, that you may come across four or five times in life. it faced, or seemed to face, the whole external world for an instant and then concentrated on you with an irresistible prejudice in your favor. it understood you just as far as you wanted to be understood, believed in you as you would like to believe in yourself.THE GREAT GATSBY, @hailshailene.tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tess Halstead

avatar

× RAGOTS : 183
× INSCRIPTION LE : 14/03/2015
× AVATAR : lily collins.
× CREDITS : ©lottie, tumblr.
× PSEUDO : rivendell, lucie.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: available {○○○}

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 11:11

Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Foxes
LOVE ME LIKE YOU DO
avatar

× RAGOTS : 704
× INSCRIPTION LE : 28/02/2015
× AVATAR : Sophia Bush
× CREDITS : sweet nothing (avatar) tumblr (gifs)
× PSEUDO : Speechless./Pauline

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 11:28

Bienvenue, il me semble que Douglas est déjà tenté, je vais vérifier ! Si c'est le cas ce sera à la meilleure fiche, sinon je te le réserve :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://victor-victrola.forumactif.org
Tess Halstead

avatar

× RAGOTS : 183
× INSCRIPTION LE : 14/03/2015
× AVATAR : lily collins.
× CREDITS : ©lottie, tumblr.
× PSEUDO : rivendell, lucie.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: available {○○○}

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 11:48

Je viens de vérifier et effectivement Douglas est déjà tenté, du coup ce sera à la meilleure fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tobias Van Berckel

avatar

× RAGOTS : 67
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : Dylan O'Brien
× CREDITS : prométhée
× PSEUDO : BD.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: Liv, ..., ... .

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 13:04

Merci

S'il est déjà tenté, je vais changer d'avatar. J'aime pas penser un personnage avec un visage et risquer de devoir changer à la dernière minute, parce que ça me change le personnage du coup...

Peut-on me réserver Dylan O'brien à la place s'il vous plaît ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Foxes
LOVE ME LIKE YOU DO
avatar

× RAGOTS : 704
× INSCRIPTION LE : 28/02/2015
× AVATAR : Sophia Bush
× CREDITS : sweet nothing (avatar) tumblr (gifs)
× PSEUDO : Speechless./Pauline

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 13:12

Je te le réserve :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://victor-victrola.forumactif.org
Tobias Van Berckel

avatar

× RAGOTS : 67
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : Dylan O'Brien
× CREDITS : prométhée
× PSEUDO : BD.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: Liv, ..., ... .

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Ven 20 Mar - 13:17

Merci beaucoup Juliet

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Sam 21 Mar - 2:55

Citation :
Mais il écoute Connor... pas de doigts d'honneur aux journalistes, promis.

c'est bien.
bienvenue parmi nous mon tobias, bon courage pour ce qu'il te reste avec ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Lysandra Van Berckel

avatar

× RAGOTS : 47
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : Eliza Taylor-Cotter
× CREDITS : Avengedimchains
× PSEUDO : spf

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: 5/5 OPEN

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Sam 21 Mar - 4:23

MON FRERE D'AMOUR QUE J'AIME
MON COMPLICE DE CONNERIES MON ARTISTE EN HERBE
Bref, moi je dis notre mifa roxe trop de la licorne quand même
Je veux en lire plus

MON FREROT NUMERO DEUX QUE J'AIME D'AMOUUUUR
BIENVENUE DANS LA MIFA
J'ai hâte de lire ta fiche Tu me mpornes pour la moindre question surtout Puis faut qu'on cause lien également



_________________
And another one bites the dust. Oh why can I not conquer love? Now another one bites the dust. Yeah let's be clear, I'll trust no one. I've got thick skin and an elastic heart but your blade it might be too sharp. I'm like a rubberband until you pull too hard. I may snap and I move fast but you won't see me fall apart 'Cause I've got an elastic heart. ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Sam 21 Mar - 8:05

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
dylan est un excellent choix
nous faudra un lien
Revenir en haut Aller en bas
Tobias Van Berckel

avatar

× RAGOTS : 67
× INSCRIPTION LE : 20/03/2015
× AVATAR : Dylan O'Brien
× CREDITS : prométhée
× PSEUDO : BD.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: Liv, ..., ... .

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Sam 21 Mar - 10:00

Connor Lancaster a écrit:
Citation :
Mais il écoute Connor... pas de doigts d'honneur aux journalistes, promis.

c'est bien.
bienvenue parmi nous mon tobias, bon courage pour ce qu'il te reste avec ta fiche I love you
T'as vu ça
Merci mon Connor, et bon courage aussi pour la tienne

Notre famille elle déchire tout oui
T'as bugué ma Lysa d'amour je crois, t'as mélangé deux messages XD.... Mais je t'aime quand même ma sista d'adoption        


Merci Fannie
Et oh que oui pour le lien

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Foxes
LOVE ME LIKE YOU DO
avatar

× RAGOTS : 704
× INSCRIPTION LE : 28/02/2015
× AVATAR : Sophia Bush
× CREDITS : sweet nothing (avatar) tumblr (gifs)
× PSEUDO : Speechless./Pauline

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   Sam 21 Mar - 19:50

Fiche validée I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://victor-victrola.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (Tobias) We did it, our way !   

Revenir en haut Aller en bas
 
(Tobias) We did it, our way !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VICTOR, VICTROLA :: L'ASCENSION :: Bonfire of the Vanity :: Validées-
Sauter vers: