CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  GossipGirl.com  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  FAQFAQ  

Partagez | 
 

 (liv) ◗ comme un boomerang.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Liv Jenkins

avatar

× RAGOTS : 95
× INSCRIPTION LE : 19/03/2015
× AVATAR : alycia debnam-carey
× CREDITS : shee-it <3
× PSEUDO : spf

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: (liv) ◗ comme un boomerang.   Jeu 19 Mar - 22:07


Liv Jenkins
23 ans - étudiante en psycho-criminologie - célibataire
don't cry because it's over, smile because it happened

@credit.tumblr.com

------------{★}-------------
~ Orientation Sexuelle : hétérosexuelle. Tu ne t'es jamais posé la question, en fait. Pour toi, seuls les traits masculins t'ont fait vibrer jusque là. Une mâchoire carrée, une barbe de trois jours, des mains puissantes... Tu n'as jamais souhaité autre chose mais tu n'as jamais été repoussée par l'idée de tomber sous le charme d'une femme. En réalité, tu ne penses pas que l'on tombe amoureuse d'un sexe, mais d'une personnalité. Alors, dans le fond, comment savoir ce que te réserve l'avenir ? ~ Nombre d'enfants : pas d'enfant. Tu n'es même pas certaine d'en vouloir un jour. Tu as peur d'être une mauvaise mère, peur de faire naître un enfant pour tout foirer. En même temps, tu te trouves bien trop jeune pour le moment. Puis t'as pas encore sauté le cap des relations intimes alors tu n'es sans doute pas prête à engendrer ta descendance. ~ Signe Astrologique : Capricorne. ~ Traits de caractères : souriante, même lorsque tu es au trente-sixième dessous ~ bornée parce que tu détestes avoir tord ~ drôle, parfois malgré toi ~ maladroite, une vraie catastrophe ambulante ~ sarcastique, ta défense principale pour retourner une situation ~ contradictoire, tu aimes bien dire noir lorsque tout le monde pense blanc ~ froussarde, t'as peur de tout, d'aimer, de faire confiance, de vivre ~ méfiante, peu de gens te connaissent réellement, tu ne te confies pas à n'importe qui ~ nostalgique, tu vis un peu dans le passé, t'aimes bien repenser aux bons moments et ça t'empêche parfois d'avancer ~ spontanée et impulsive, il t'arrive de ne pas réfléchir avant de prendre une décision si bien que tu te retrouves parfois dans de drôles de situations ~ impatiente, gare à celui qui arrivera en retard à un rendez-vous, tu ne supportes pas ~ franche, tu dis parfois tout haut ce que les autres pensent tout bas. ~ J'aime : l'odeur de la pluie avant l'orage ~ chanter faux ~ danser jusqu'à en avoir mal à la tête ~ écrire pendant des heures ~ passer une journée entière en pyjama à regarder des séries ~ les chiens ~ les personnes faisant preuve d'autodérision ~ trouver l'assassin avant tout le monde dans les séries policières ~ faire des blagues que personne ne comprend ~ les jeux de quiz ~ les karaokés ~ les fous rires qui donnent mal au ventre ~ philosopher sur la vie et l'univers ~ avoir eu l'occasion de partager la table de Barack Obama à plusieurs reprises ~ jouer au poker ~ le film Forrest Gump ~ parler avec des répliques de films ou de séries. ~ J'aime pas : le syndrome de la page blanche ~ les personnes qui pensent que tu es née avec une cuillère en argent dans la bouche ~ les séries comiques format vingt minutes ~ les chats ~ les puzzles ~ les tomates ~ avoir tord ~ l'art abstrait ~ dîner avec les amis de tes parents ~ les débats politiques interminables ~ ne pas te sentir à ta place ~ l'agressivité gratuite ~ la violence sous toutes ses formes ~ ne toujours pas savoir quelle fourchette choisir pour manger du poisson ~ les relations publiques ~ les personnes qui se sentent toujours obligées de se faire remarquer ~ être appelée "L'enfant du peuple" ~ les personnes systématiquement en retard ~ être reconnue dans la rue ~ ne pas en savoir plus sur tes parents biologiques ~ te sentir impuissante. ~ Groupe : samba.
somewhere only we know
T'es surnommée "L'enfant du peuple" depuis toujours parce que tu as été retrouvée sous le porche d'une église il y a vingt-trois ans ✮ tu as été recueillie par la famille Jenkins, dont le patriarche est une importante figure politique américaine ✮ ton histoire a fait le tour des tabloïds du monde et l'image des Jenkins a été renforcée un peu plus encore ✮ même si ce n'est pas totalement le cas, t'as l'impression d'avoir joué un rôle dans l'élection de ton père en tant que vice-président ✮ et dans le fond, t'as sans doute été un peu utilisée parce que ton historie fait toujours pleuré dans les chaumières ✮ plus le temps passe, plus te rends compte que tu n'as pas grand chose en commun avec ta famille ✮ tu n'aimes pas les appeler "parents adoptifs" car ce sont les seuls parents que tu n'aies jamais connus ✮ t'as toujours eu du mal à mettre une définition sur le mot "famille" ✮ ton grand frère Alec t'a toujours fait sentir que tu n'étais pas à ta place dans cette famille alors parfois, tu doutes de ton statut de Jenkins ✮ ton père, au contraire, a toujours tout fait pour te faire sentir à ta place et comme son propre enfant ✮ t'as grandi avec cette peur viscérale de te faire abandonner une seconde fois et cette peur te hante encore aujourd'hui ✮ t'as jamais manqué de rien dans ton enfance mais tu sais désormais plus que tout que l'argent ne fait pas le bonheur ✮ tu n'es pas vraiment une fille torturée mais tu exprimes quand même un certain malaise grâce à ta plume ✮ tu pourrais passer des journées entières à ton bureau à rédiger tes idées farfelues ✮ tu rêves d'être écrivain et tu sais très bien que ton nom t'ouvre les portes de toutes les maisons d'édition, du coup tu as décidé de choisir un pseudo pour signer tes romans ✮ tu n'as encore jamais eu le cran d'envoyer l'un de tes tapuscrits, d'ailleurs, personne n'a le droit de lire ce que tu écris et peu de personnes savent que tu passes des heures face à ton logiciel de traitement de texte ✮ tu participes aux soirées mondaines mais la plupart du temps, tu préférerais creuser un trou jusqu'au Groenland ✮ t'as un mal fou à accorder ta confiance aux gens et tu te méfies de tout le monde ✮ tu n'es tombée amoureuse qu'une seule fois ✮ le salopard t'as larguée parce que tu ne voulais pas coucher avec lui ✮ depuis, tu as eu quelques flirts sans importance ✮ tu es par conséquent toujours vierge et cela n'est absolument pas un fardeau pour toi ✮ tu as une peur féroce de l'engagement ✮ tu détestes quand les filles te prennent comme modèle et veulent s'habiller comme toi juste parce que tu es la fille de l'ancien vice-président ✮ cette pseudo-célébrité te dégoûte un peu ✮ tu voudrais en savoir plus sur tes parents biologiques mais malheureusement, tu n'as aucune piste sérieuse et tu sais que cela briserait le cœur des Jenkins ✮ tu as encore du mal à te remettre de la mort de l'acteur Heath Ledger qui pour toi, était le meilleur de sa génération ✮ t'es une fille pleine de vie mais qui est rongée par le passé et les doutes ✮ tu pourrais laisser le bonheur te filer entre les doigts plutôt que de prendre des risques et affronter tes peurs ✮ t'es une vraie trouillarde, en fait, tu passes ta vie à stresser et à appréhender ✮ t'aurais voulu être une aventurière mais tu n'en as absolument pas les capacités ✮ tu as un esprit critique et d'analyse particulièrement redoutable ✮ extrêmement intelligente, tu brilles dans tes études de criminologie ✮ tu te destines à une carrière de psychologue criminologue ✮ pendant ton temps libre, tu es aussi visiteuse de prison, tu aimes apporter ton soutien ✮ ...  

Décris moi ta journée idéale. : une tasse de café brûlante, une page word, un rayon de soleil et la brise délicate dans tes cheveux. La simplicité même. Tu n'as pas besoin d'artifices pour être heureuse. Tu sais profiter des petits moments qui peuvent parfois paraître insignifiants.
Tes secrets ont il été dévoilés ? : La blague préférée de GG est de parler de ta virginité. Aujourd'hui par exemple, elle vient de publier : "Nous sommes le 21 mars 2015 et Liv Jenkins est toujours vierge. Une petite pensée pour elle". Méchanceté gratuite. A part ça, tu ne dois pas être assez intéressante pour GG.
Quelle est la différence entre l'Upper East Side et Brooklyn ? : Il paraît que l'UES est devenu plus cool que Brooklyn. Mais franchement, tu t'en fiches comme de ta première paire de chaussettes.
Qui est Gossip Girl ? : Quelqu'un de très frustré, sans doute. Et quelqu'un dont la vie doit être ennuyeuse au possible.

✰ Derrière les masques:
 


Dernière édition par Liv Jenkins le Sam 21 Mar - 18:44, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liv Jenkins

avatar

× RAGOTS : 95
× INSCRIPTION LE : 19/03/2015
× AVATAR : alycia debnam-carey
× CREDITS : shee-it <3
× PSEUDO : spf

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   Jeu 19 Mar - 23:02

all about that bass


Y a comme un goût amer en nous

Il pensait sans cesse au jour où il avait croisé ton regard sous le porche de cette église. Ce soir-là, il rentrait tard d'une réunion en haut lieu. Il avait râlé lorsque son chauffeur lui avait signalé son retard d'une demi-heure pour cause de bouchons. Alors, dépité et exténué, il avait quand même pris la route à pieds. De toutes façons, il avait besoin de réfléchir. Marcher lui ferait le plus grand bien. Il était passé devant l'église la plus fréquentée du quartier. Fréquentée par du beau monde. Que du beau monde. Comme quoi, même Dieu pouvait être sélectif, parfois. En passant devant le porche, il avait cru entendre un bruit inhabituel. Il s'était arrêté et avait regardé autour de lui, les sourcils froncés. Il était certain d'avoir entendu quelque chose. Il s'était donc approché, un peu anxieux. C'est là qu'il t'avait vue. Toi, bébé, enveloppée dans une vieille écharpe en polyester. Il avait ouvert des yeux ronds lorsqu'il avait compris ce qui t'étais sans doute arrivée. En croisant son regard, tu t'étais mise à piailler un peu plus encore, comme si tu comprenais que tu étais sauvée. Comme si tu avais compris que tu ne crèverait pas ce soir. « Viens là. » avait murmuré le futur vice-président. De ses mains puissantes, il avait attrapé le couffin de misère et t'avait bercée pendant plusieurs minutes. Il avait même chanté une berceuse. Puis, il aperçut un mot, posé sur ton ventre. Il y était écrit : Prenez soin d'elle, je vous en supplie. Elle s'appelle Liv. Jenkins avait senti les larmes lui monter aux yeux, sans trop savoir pourquoi. Ce soir-là, il s'était présenté à sa femme avec plusieurs heures de retard et un bébé dans les bras. Elle avait ouvert la bouche d'incompréhension et avait vite compris les intentions de son mari. « Je ne peux pas la laisser tomber. » Celle qui deviendrait ta mère avait simplement hoché la tête. Elle savait que son mari n'en ferait qu'à sa tête. Ce n'était pourtant pas une décision à prendre à la légère. Ils avaient déjà deux garçons et un troisième enfant allait sans doute signifier beaucoup pour eux. Pour tant, lorsqu'elle avait posé ses yeux sur toi, elle avait fondu aussi.

Tu as grandis avec une certaine mélancolie dont tu étais incapable d'expliquer la cause. Tu n'as jamais manqué de rien. Tu as eu une enfance heureuse. Pourtant, tu n'as jamais réussi à te considérer comme une Jenkins. Tes parents ne t'ont jamais caché ta véritable histoire et ont toujours posé un regard bienveillant sur toi. Malgré tout, beaucoup de choses te laissaient penser que tu n'appartenais pas vraiment à leur si belle famille. Peut-être parce que Alec ne cessait de te lancer des piques ou bien parce que ta mère était incapable de tendresse envers toi. Ou bien peut-être parce que finalement, tu n'appartenais à aucune famille. Ton surnom, donné par les journalistes, traduisait assez bien ta place : l'enfant du peuple. L'enfant de tout le monde et l'enfant de personne à la fois. Quelle triste contradiction.



comme un goût de poussière dans tout

« Bouge un peu, tu me fais de l'ombre. » L'adolescence était sans doute le pire âge de la vie. Tu y entrais tout juste, et bientôt, Alec en sortir. Malheureusement pour lui, il n'avait pas gagné en maturité. Au contraire. A tes yeux, il était, jour après jour, plus arrogant et gratuitement méchant. Tu essayais de te convaincre qu'il n'avait pas un mauvais fond mais parfois, ses remarques te blessaient réellement. Tu aurais voulu qu'il te considère un minimum. Peut-être pas comme sa soeur mais au moins comme un membre de la famille. Chacune de ses remarques résonnaient en toi et t'assénaient d'un coup de couteau dans le cœur. Tu avais fini par te décaler pour ne pas le gêner. Il avait eu un rictus mauvais sur les lèvres et tu avais eu envie de le frapper en plein visage. Il avait l'air tellement fier en cet instant. Fier d'avoir de l'autorité sur toi, de quatre ans sa cadette. « T'es content ? » avais-tu demandé d'une voix sarcastique. Il avait posé ses lunettes de soleil sur son nez et avait haussé les épaules. Tu n'avais pu t'empêcher de demander : « Pourquoi tu agis comme ça ? » Cette fois, tu avais vu son poing droit se serrer. Tu connaissais peut-être déjà la réponse. « Ce n'est pas parce que mon père t'adore que je suis obligé de faire de même. » BAM. Encore un coup de couteau. « Notre père. » avais-tu corrigé. « Crois ce que tu veux. » Tu avais alors hoché la tête, résignée à accepter cette réponse. Tu savais que Alec désirait plus que tout la reconnaissance de votre père. Tu savais qu'il avait du mal à accepter la relation que tu entretenais avec lui. Depuis le soir où il t'avait trouvée sous ce porche, une lien indestructible s'était crée entre vous deux. Ca, Alec avait toujours eu du mal à l'accepter. Mais de là à se montrer aussi virulent, tu avais du mal à comprendre.



y a des silences qui disent beaucoup

Ton regard se retourne violemment vers Clyde. T'as l'impression qu'il vient de t'arracher le cœur avec ses mains. T'as l'impression que ses yeux te brûlent et sa présence est soudain insupportable. Il n'a pas l'air si préoccupé que ça et il ne donne même l'impression de s'en vouloir. Il vient juste de lâcher cette bombe comme si c'était la chose la plus normale du monde. Envolés les beaux discours, envolés les mots d'amour. Bonjour la trahison. « Je te quitte » vient-il de répéter, comme étonné que tu ne réagisses pas ou peut-être pour enfoncer le couteau dans la plaie. Tu ne l'as pas vu venir, cette rupture. Près d'un an d'amour et de bonheur effacé en quelques secondes, ça faisait un mal de chien. « Le temps passe est... Tu sais que j'aurais voulu passer au niveau supérieur de notre relation. » Tes yeux s'ouvrirent en grand, choquée par ce que tu entendais. Tu ne pouvais pas en croire tes oreilles. Celui qui venait de prononcer ces mots ne pouvait décemment pas être le garçon dont tu étais tombée amoureuse. Jamais tu n'aurais pensé qu'il puisse rompre avec toi pour cette raison. Tout avait toujours été clair entre vous, tu n'étais pas prête à t'investir dans une relation physique. Tu pensais qu'il y avait bien plus expérimenter avant de se laisser aller aux plaisirs du sexe. Tu n'en ressentais pas le besoin, pas même l'envie. Il ne comprenait pas ça. Il avait tenté d'accepter mais apparemment, il n'était pas capable de vivre sans les plaisirs de la chair. « T'es une fille bien tu sais, mais... » Tu ne le laisses même pas finir sa phrase. « Epargne moi tes beaux discours, Clyde. » Ta voix est glaciale et tu crois lire un peu de déception dans les yeux de ton ex petit ami. Vous avez vécu des beaux moments ensemble, tu ne peux pas le nier. Tu as l'impression qu'il rejette ça avec virulence et ça te fait mal. « Ne m'adresse plus jamais la parole. Tu n'existes plus à mes yeux. » Tu étais sans doute extrême mais c'était ce que tu ressentais au fond  de toi. Un profond dégoût pour ce garçon que tu embrassais encore quelques heures plus tôt. Encore une fois, quelqu'un t'abandonnait. Finalement, tu le méritais peut-être.



plus que tous les mots qu'on avoue

Heureusement, il y a Tobias. Un peu ton super-héros, celui-là. Capable de te comprendre en un clin d'oeil, capable de te faire rire quand tout va mal, capable de te faire dire ce que tu ne confies à personne. Tu as pour lui une confiance aveugle. Tu mettrais ta vie entre ses mains sans hésiter une seconde. Tu pourrais l'écouter parler pendant des journées entières tellement tu le trouves intéressant. Tu as cette sensation de complémentarité quand tu es avec lui. Et c'est beau. Plus les années passent, plus tu t'attaches à lui. Tu sais que tu ne devrais pas. Tu sais qu'il mérite sans doute mieux qu'une fille comme toi, baisée par la vie. Il a été assez bousillé lui-même pour espérer connaître mieux. Puis il est célèbre, maintenant. Son talent explose au grand jour et tu es fière. Fière d'avoir dans ta vie quelqu'un d'aussi extraordinaire. Car tu l'admires. Tu aimes lorsque vous observez les étoiles, serrés l'un contre l'autre, vos doigts entremêlés, vos souffles proches. T'as l'impression de réellement vivre, à ses côtés. Plus le temps passe, plus ce sentiment est fort. Alors tu flippes. Parce que tu ne veux pas tomber amoureuse. Surtout pas de lui. Il est sans doute trop bien pour toi. Du moins, c'est ce que tu crois, dur comme fer. « Ne change jamais. » souffles-tu à son oreille, d'une voix mélancolique. Tu sens son regard étonné sur toi mais tu ne dis rien de plus. T'es mystérieuse parfois et il sait qu'il ne doit pas toujours faire attention à ce que tu racontes. Pourtant, il sent dans ta voix quelque chose d'inhabituel. Et il a sans doute raison. Tu es en train de prendre une décision importante. Maintenant que ton béguin se transforme en sentiments bien plus profonds, tu sais qu'il ne te reste qu'une solution pour ne pas souffrir ou le faire souffrir. T'éloigner. Le laisser vivre sa vie si remplie. Tu sens sa main serrer la tienne un peu plus fort et tu réprimes un soupir. Tout ça va te manquer à en crever.

_________________
les hautes lumières
shades of wine, love keeps dancing through my mind, no I can't escape this time all because of you, yesterday, love was just a word to say, overnight a holiday, all because of you (c) françoise hardy


Dernière édition par Liv Jenkins le Sam 21 Mar - 18:39, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Foxes
LOVE ME LIKE YOU DO
avatar

× RAGOTS : 704
× INSCRIPTION LE : 28/02/2015
× AVATAR : Sophia Bush
× CREDITS : sweet nothing (avatar) tumblr (gifs)
× PSEUDO : Speechless./Pauline

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   Jeu 19 Mar - 23:05

Bienvenue pardon, j'arrive à la bourre ^^ !! Je te la réserve et je vais même te mpotter I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://victor-victrola.forumactif.org
Tess Halstead

avatar

× RAGOTS : 183
× INSCRIPTION LE : 14/03/2015
× AVATAR : lily collins.
× CREDITS : ©lottie, tumblr.
× PSEUDO : rivendell, lucie.

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS: available {○○○}

MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   Ven 20 Mar - 11:41

J'adore le personnage. Puis Alycia est géniale.
Bienvenue parmi nous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mathieu Roux

avatar

× RAGOTS : 46
× INSCRIPTION LE : 19/03/2015
× AVATAR : theo james
× CREDITS : @halstead
× PSEUDO : lilly ✰ blonds

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   Ven 20 Mar - 11:48

bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fichette. I love you

_________________

he had one of those rare smiles with a quality of eternal reassurance in it, that you may come across four or five times in life. it faced, or seemed to face, the whole external world for an instant and then concentrated on you with an irresistible prejudice in your favor. it understood you just as far as you wanted to be understood, believed in you as you would like to believe in yourself.THE GREAT GATSBY, @hailshailene.tumblr
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Liv Jenkins

avatar

× RAGOTS : 95
× INSCRIPTION LE : 19/03/2015
× AVATAR : alycia debnam-carey
× CREDITS : shee-it <3
× PSEUDO : spf

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   Ven 20 Mar - 17:47

juliet ~ merci I love you mpotte-moi :sourcils:
tess ~ oh, merci, t'es adorable. I love you Puis Lily est juste une déesse
mathieu ~ theo Merci I love you

_________________
les hautes lumières
shades of wine, love keeps dancing through my mind, no I can't escape this time all because of you, yesterday, love was just a word to say, overnight a holiday, all because of you (c) françoise hardy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   Sam 21 Mar - 8:07

bienvenue et bonne chance pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Liv Jenkins

avatar

× RAGOTS : 95
× INSCRIPTION LE : 19/03/2015
× AVATAR : alycia debnam-carey
× CREDITS : shee-it <3
× PSEUDO : spf

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   Sam 21 Mar - 10:27

Emma I love you J'ai tellement adoré la jouer dans le passé
Merci

_________________
les hautes lumières
shades of wine, love keeps dancing through my mind, no I can't escape this time all because of you, yesterday, love was just a word to say, overnight a holiday, all because of you (c) françoise hardy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Juliet Foxes
LOVE ME LIKE YOU DO
avatar

× RAGOTS : 704
× INSCRIPTION LE : 28/02/2015
× AVATAR : Sophia Bush
× CREDITS : sweet nothing (avatar) tumblr (gifs)
× PSEUDO : Speechless./Pauline

YOU KNOW YOU LOVE ME
× RÉPERTOIRE:
× DISPONIBILITÉS:

MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   Sam 21 Mar - 19:51

Fiche validée I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://victor-victrola.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: (liv) ◗ comme un boomerang.   

Revenir en haut Aller en bas
 
(liv) ◗ comme un boomerang.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
VICTOR, VICTROLA :: L'ASCENSION :: Bonfire of the Vanity :: Validées-
Sauter vers: